À voir sur Youtube! Une chaîne de vulgarisation sur l’économie

Je suis récemment tombé sur cette chaîne sur Youtube.
Elle est super intéressante pour comprendre le fonctionnement des acteurs économiques et financiers.

Il explique tout : la création de monnaie, les crédits, les produits financiers, le revenu de base, l’affaire Kerviel…

Il est plutôt pédagogique et sa formule de dialoguer parler avec son lui-même est assez efficace.

Je vous conseille de tout regarder depuis le premier épisode afin de comprendre les derniers 😉

Rendez vous sur la chaîne Heu?reka Finance Économie Vulgarisation

Alerte Arnaque Chronospost

J’ai reçu aujourd’hui un email m’invitant à appeler un numéro surtaxé pour récupérer un colis ou d’envoi un email à une adresse qui ressemble à celle de chronopost.
C’est certain qu’en cette période d’échanges de cadeaux et d’attente de colis, ce mail peu arriver très facilement dans la boite mail de quelqu’un qui attend un colis.

Le mail est intitulé « Suivre votre colis ».

Restez vigilant!!!

Que raconter à ses enfants au sujet du Père Noël ?

Quand ma fille est née, j’ai pris la décision de ne jamais lui mentir.
Et puis, alors qu’elle avait un an et que Noël approchait, je me suis posé la question de comment gérer cette histoire de Père Noël.

Je ne suis pas psychiatre, psychologue ou autre. Je voulais juste que ma fille se sente libre de toujours me dire la vérité et pour cela, je devais aussi m’appliquer à ne jamais lui mentir.

Je ne débattrai pas ici du côté commercial de Noël, ni du rôle de l’école. Juste expliquer comment, j’ai appréhendé cet événement.

Concernant Noël, je n’ai jamais rien eu à raconter. Tout, autour de nous parle de Noël : la télé, les magasins, les gens, la poste, l’école (grrrrrr)…
De fait, la seule question qu’elle m’ait jamais posé était de savoir si le monsieur déguisé qui donnait des cadeaux lors d’un arbre de Noël d’entreprise était un vrai père Noël.
– Bien sur que non, ai-je alors répondu, c’est juste un monsieur déguisé.
Ce qui m’a valu un regard assassin d’une maman juste devant moi. D’un côté, ce regard m’a amusé. D’un autre côté, j’étais un peu triste d’imaginer une maman raconter à son enfant qu’il peut faire confiance à un type déguisé en père Noël n’importe où.

On peut « jouer le jeu » du Père Noël sans avoir à raconter que c’est un monsieur qui passe par la cheminée etc…
On peut raconter une histoire le temps d’un livre ou d’un dessin animé.
Mais on ne peut pas s’embourber dans un mensonge 24 heures sur 24 dans une histoire totalement incohérente.
Et puis, même si on veut faire « croire » au Père Noël, rien n’empêche un parent d’expliquer à un enfant qu’on a jamais vu le Père Noël, qu’on a jamais vu son traîneau… que non, il ne passe pas par la cheminée…

Par contre, en tant qu’adulte, on peut se dire que oui, le père Noël existe : c’est un personnage illustrant la volonté des parents à faire plaisir à leurs enfants. En partant de ça, alors :
– oui l’enfant aura des cadeaux parce qu’il aura été sage
– oui, il peut écrire une lettre au Père Noël (mais que les parents se chargeront de transmettre)
– oui, il peut faire sa tournée et faire plaisir à tous les enfants de la terre en une seule nuit

Inutile de chercher à tout expliquer à l’enfant et laissons son imaginaire travailler.
Au final, l’enfant ouvrira toujours des yeux émerveillés en découvrant les cadeaux sous le sapin.

Merci à Caroline pour m’avoir inspiré cette article.

Craquage outils au Tokyo Flea Market

Voilà voilà, ce dimanche nous sommes allés aux puces et j’ai un peu craqué…

Le Tokyo Flea Market a lieu « la plus part des samedis et dimanches » du côté de Shinagawa-ku.


Entre les vendeurs occasionnels et les professionnels, il y’a vraiment de tout et n’importe quoi ; du vieux comme du neuf. Il faut savoir ce que l’on veut et faire son choix.
Pour ma part, j’ai pu trouver quelques stands avec des outils, électriques et manuels, souvent en très mauvais état.
Bien sûr, je ne m’intéresse qu’aux outils à main et ceux que j’ai pris ont besoin d’être remis en état et je devrais pouvoir en faire quelque chose.

Je voulais aussi trouver des couteaux de cuisine mais je n’en ai pas trouvé qui me plaisaient ; je vais essayer d’autres marchés.

J’ai aussi craqué pour d’autres outils sur Yahoo! Auction, mais je vous en parle plus tard.

N’hésitez pas à commenter et à aller voir mes autres articles #Bricolage et #Outils.

Paypal : Pour votre tranquillité, utilisez une adresse email jetable

Comme sur tous les sites en ligne, la création d’un compte Paypal nécessite l’utilisation d’une adresse email pour vous identifier.
Il faut savoir qu’au jour de la rédaction de cette article (car j’espère que cette pratique changera), Paypal va diffuser cette adresse email auprès des tiers chez qui vous ferez des paiements.

Autant, je pense que Paypal met en oeuvre des solutions pour protéger sa base d’adresses emails (mais sans garanties), qu’ils ne peuvent plus protéger nos données une fois celle-ci transmise à un tiers.
Mais le résultat est là : l’adresse email que j’ai réservée à Paypal circule désormais dans la nature et je reçois du spam dessus.
Une brèche chez Paypal? Ou chez les tiers?

J’ai contacté Paypal à ce sujet il y’a quelques mois. Ils m’ont rappelés et après avoir expliqué la situation par téléphone à quelques employés, on m’avait informé que je serai rappelé par un « autre » service.
Depuis, rien.

Le 19 Avril dernier, j’ai fait une demande d’information à la CNIL à ce sujet mais sans réponse à ce jour. La CNIL se donnant un délai de 1 mois pour répondre.

Bref, si vous créez un compte Paypal, utilisez une adresse jetable. Sinon, il est trop tard, il vous faudrait changer votre adresse email.

Où acheter des outils à Tokyo / Japon ?

Je viens régulièrement au Japon et principalement à Tokyo. Étant intéressé par l’artisanat japonais (sashimono, bambou) je suis souvent à la recherche d’outils : de beaux outils. J’ai donc cherché assez souvent sur les forums, des conseils pour trouver L’endroit qui pourrait me proposer ce que je recherche.

À Tokyo :
Homac
Je me suis rendu au magasin Homac Shinagawa.
Le magasin est très grand et on peut espérer y flâner quelques longues minutes. J’ai dû y passer une bonne heure.
On y trouve des outils de fabrication industrielle, fabriqués au Japon ou en Chine ainsi que quelques outils européens. Ce sont des outils de tous les jours comme on en trouve en grande surface de bricolage (GSB) en France.
En plus d’outils, on trouvera des composants électroniques mais aussi des articles que l’on peut trouver plutôt en magasins d’ameublements comme de l’électroménager, du petit meuble et même des temples.
Il y’a aussi une animalerie et un magasin de cycles.

Konan
Konan est une enseigne que l’on peut retrouver un peu partout au Japon et c’est en général dans cette chaîne que je finis par acheter mes outils. Je me suis rendu aux Konan de Fukagawa ainsi qu’au Konan près de https://goo.gl/maps/CNchzGpRFkT2.
On y trouve la même gamme d’outils que dans un Konan ainsi que de l’aménagement et des produits pour un usage quotidien.
Là non plus, pas de « beaux outils » mais j’ai acheté des petits pieds de bichen, des petits serre-joints et même du papier pour Shoji (amusant à ramener dans l’avion).

Super Viva Home Toyosu

Tokyu Hands
C’est aussi une chaîne que l’on trouve partout au Japon et j’en ai fait plusieurs. Je retiendrais ceux de Kobe et de Shibuya, Tokyo. Il y’en a plusieurs sur Tokyo mais Shibuya est celui qui propose le plus grand choix en terme d’outils et de ressources.
On y trouve aussi des outils « communs » mais on trouvera des outils beaucoup plus « beaux » et en général sous vitrine. Par contre, les prix s’en ressentent.
Je suis toujours admiratif chez Tokyu Hands du choix de matières premières, en particulier pour le travail du cuir. Ça donnerait presque envie de s’y mettre 😉

Yahoo! Auction
Il y’a énormément d’articles à vendre sur Yahoo! Auctions Japan. Malheureusement, tout le site est en japonais. Avec l’aide d’amis japonais, j’ai pu réussir à commander quelques articles mais je ne sais pas comment faire sans eux.
Il existe des services en anglais pour vous aider à acheter sur Yahoo! Auction Japan, mais je n’ai pas essayé non plus.

Marché aux puces
J’ai fait le marché au Tokyo Dome sans grand succès : principalement des vêtements.
Le Tokyo Flea Market est beaucoup plus intéressant, j’ai d’ailleurs rédigé cet article à ce sujet.

Ce que je dois encore essayer:

  • D’autres marché aux puces
  • Pawnshops
  • World Import Tools Itadabashi mais comme son nom l’indique, je ne pense pas trouver ce que je cherche mais il parait que cela fait parti des magasins à visiter

[SOLVED] Joomla: No HTTP response received

This is the english version of my french article
I started again to work on updating my Joomla CMS on http://savoir-et-faire.eu/
It was an old version and I had difficulties to upgrade it. For this, WordPress is doing better. I hope that the update process is getting better with the latest versions of Joomla.

Anyway, after having installed a new Joomla 3.7 on a test host in english, I wanted to install the french language package and I encountered the famous :
« Error connecting to the server: No HTTP response received »

This is the kind of message like
« File not found »
where you just want to yell « Which file #?^!!! »

So, I searched for the location where the message « Error connecting to the server » was generated from and ended up to the file
libraries/joomla/http/transport/curl.php in Joomla installation and found out the line
55: JLog::add(JText::sprintf(‘JLIB_INSTALLER_ERROR_DOWNLOAD_SERVER_CONNECT’, $exception->getMessage()), JLog::WARNING, ‘jerror’);

I replaced with
JLog::add(JText::sprintf(‘JLIB_INSTALLER_ERROR_DOWNLOAD_SERVER_CONNECT’, $url), JLog::WARNING, ‘jerror’);

I know, this is kinda violent but the error became
« Error connecting to the server:http://joomlacode.org/gf/download/frsrelease/20459/163792/fr-FR_joomla_lang_full_3.7.0v2.zip »

which is way better!!

Conclusion
I then added « http://joomlacode.org/ » to the list of authorized distant sites at my hosting service.
For security reasons, my hosting provider forbids any connection between the site to another site unless this distant site as been authorized.
Problem solved!

Note:First of all, make sure that you have enough disk space on your host. Basically, you need 3 times the size of the update : if the update zip is 10Mb, you need 30Mb free. You can recover space by checking the content of the tmp and administrator/logs directories.

[RESOLU] Joomla: No HTTP response received

J’ai remis sur le métier ma volonté de mettre à jour mon Joomla qui gère http://savoir-et-faire.eu/ . Il datait car j’avais toujours eu des difficultés à le mettre à jour, pour cela, WordPress se débrouille mieux. J’espère que cela c’est amélioré avec les dernières versions de Joomla.

Cependant, après avoir installé un Joomla 3.7 flambant neuf sur un site de test en anglais, j’ai voulu installé le paquetage français et là, j’ai obtenu une erreur très connue
« Error connecting to the server: No HTTP response received »

Vous savez, c’est le genre de message
« Fichier non trouvé »
et là je jure comme un charretier « Mais quel fichier #?^!! »

J’ai donc remonté à partir du message « Error connecting to the server » au fichier
libraries/joomla/http/transport/curl.php dans l’installation de Joomla et trouvé la ligne
55: JLog::add(JText::sprintf('JLIB_INSTALLER_ERROR_DOWNLOAD_SERVER_CONNECT', $exception->getMessage()), JLog::WARNING, 'jerror');

que j’ai remplacé par
JLog::add(JText::sprintf('JLIB_INSTALLER_ERROR_DOWNLOAD_SERVER_CONNECT', $url), JLog::WARNING, 'jerror');

Je sais, c’est violent mais le message d’erreur est devenu
« Error connecting to the server:http://joomlacode.org/gf/download/frsrelease/20459/163792/fr-FR_joomla_lang_full_3.7.0v2.zip

Conclusion

Je suis alors allé ajouter http://joomlacode.org/ à la liste des sites autorisés de mon hébergeur.
En effet, pour des raisons de sécurité, mon hébergeur interdit toute connexion depuis le site vers un autre site si le site distant n’a pas auparavant été autorisé.

Note : si vous obtenez une erreur lors de la mise à jour de Joomla, la première chose à faire est de vérifier que vous avez suffisament d’espace disque libre sur votre hôte. Grossièrement, il vous faut 3 fois la taille de la mise à jour en espace disque libre. Par exemple, si le zip de la mise à jour fait 10Mo, il vous faudra 30Mo de disponible.
Pensez à vider le tmp et le répertoire administrator/logs.

Se connecter en Wifi à Tokyo

Actuellement en voyage à Tokyo, je teste et répertorie les différents moyens de se connecter à Internet gratuitement ou pour vraiment pas cher à Tokyo.
Il y’a du WiFi quasiment partout, dans le métro, des boutiques et même parfois dans la rue. Dans tous les cas, il n’y a pas d’itinérance : si vous vous éloignez de la borne WiFi, vous perdez la connexion et vous devrez vous reconnecter/identifier à nouveau sur la suivante.

Tout d’abord, le plus simple : dans le métro!

Beaucoup de stations de métro proposent le WiFi gratuitement et parfois même dans quelques rames.
Sur les lignes TOEI comme la ligne « E » : Oedo Line, il y’a le TOEI Subway Free Wi-Fi.
Certaines lignes TOEI ont même le Wi-Fi à bord comme sur quasiment toutes les rames de la ligne « Oedo » (大江戸線)

ou encore le METRO Free Wi-Fi sur des lignes comme « Hibya Line » (日比谷線).

Il suffit de cliquer sur « Access the Internet here » puis d’accepter les conditions sans avoir rien à saisir.

Quand vous n’êtes pas dans le métro:
Il y’a tout d’abord les boutiques. Les grandes surfaces commerciales comme les Yodobashi, Odakyu, Don Quijote, proposent généralement un accès Wi-Fi. Quand vous êtes dans un magasin, cherchez dans vos connections disponibles un connection portant le nom du magasin dans lequel vous êtes.
Sinon, certains magasins ou restaurant afficheront le nom du réseau à utiliser avec le mot de passe.

Dans la rue, il y’a le Free Wifi Passport proposé par Softbank.

Il vous faut vérifier que votre téléphone est connecté au réseau Softbank et composer le numéro de téléphone *8180. Cet appel est gratuit. Là, une voix (en anglais) vous donnera un mot de passe à 4 chiffres. Qu’il vous faudra saisir lors de la première connexion.
Votre identifiant sera votre numéro téléphone précédé de l’indicatif pour la France. Par exemple, si votre numéro est 0601234567, votre identifiant sera 33601234567.

Toujours quand vous n’êtes pas dans le métro (ça fonctionne aussi dans certaines stations), il y’a la solution de l’appli « Travel Japan ». J’ai essayé la version pour Android.
À l’installation, il faut accepter que le téléphone gère les appels et ait accès à la liste de vos contacts (:/).
Il faut ensuite lancer l’application et remplir un formulaire puis laisser l’application faire.
Elle vous enverra des notifications pour vous proposer des bon plans (bof) mais surtout, elle s’occupera toute seule de vous connecter à des réseaux come « UQ-Wifi » ou « Wi2_premium ».

Une autre solution que j’avais essayé c’est d’acheter le service proposé par Docomo. Il coûte moins de 15€ pour 3 semaines et permet de se connecter sur les SSID « 0000docomo » et « docomo » (mais pas « 0001docomo »).
Je l’avais utilisé avant de trouver les options indiquées ci-dessus mais je l’ai trouvé très peu pratique car à chaque fois que l’on veut se connecter au réseau Docomo il faut
– saisir l’identifiant que l’on vous a donné (genre whyp42wehui)
– saisir le mot de passe (genre 2JIHfLYD)

Donc j’ai trouvé ça un peu compliqué et l’ai finalement très peu utilisé. Je ne l’ai utilisé que quand je devais absolument me connecter et qu’aucune des connexions ci-dessus n’était disponible.

Pour information, l’accès aux SSID docomo demande de saisir un mot de passe à la première connexion. Ce que Docomo appelle Wi-Fi Password(Security Key).